Le Poker : comment y jouer (avec modération...)

Publié le par Sam

J'ai découvert le Poker, et surtout le Texas Hold'Em, très tardivement.

De base, on connait tous les préjugés qui tournent autour de cette activité : jeux de hasard, flambeurs, tricheurs, menteurs, etc etc

En fait, il va falloir intégrer certains paramètres très vite si ce jeu vous intéresse :

- il y a du hasard au Poker, de la "chance" comme on dit, mais personne n'a jamais gagné au Poker en se basant uniquement sur la chance. De mon expérience, il s'agit à nouveau d'un merveilleux exemple de la Loi de Pareto (la fameuse Loi des "20/80") : 80% des coups sont remportés par de la stratégie (bluff compris) et en respectant la Loi des probabilités, 20% des coups sont remportés par la chance

- il y a des flambeurs au Poker. Ils sont péjorativement baptisés "fish" par les autres joueurs plus sérieux et ils ont une durée de vie proportionnelle à la taille de leur portefeuille, puisqu'inévitablement ils seront plumés...

- les tricheurs existent sans doute, je pense surtout aux prestidigitateurs. Car sinon, je vois mal comment tricher dans une partie où tous respectent les règles. Sauf s'il y a des connivences à table, mais à priori vous jouerez souvent avec des amis à vous OU sur Internet, donc les risques sont faibles. Je ferai un dossier plus complet sur la triche au Poker plus tard.

- les menteurs, là, oui ils sont nombreux au Poker et ce n'est clairement pas du tout un jeu pour les personnes ne sachant pas mentir. En fait de mensonge, il s'agit de "Bluff" et donc faire croire à l'adversaire qu'il peut remporter un coup avec sa main (donc lui faire payer cette volonté d'aller jusqu'au bout). Attention, un Bluff mal calculé ou mal interprété par l'adversaire peut se retourner contre vous... en particulier face à des débutants !

L'ARGENT / LE CASH / LE POT

Un autre des aspects sulfureux du Poker, c'est l'argent. Il est représenté par des jetons (qui ont parfois une valeur faciale, surtout en cash-game) qui forment un "pot".

Dès que l'argent fait partie d'une activité, les choses se tendent. Le Poker ne fait pas exception.

Il existe 3 types de parties de Poker : le cash-game, le sit-and-go et le tournoi.
Je vous conseille vivement de commencer par du tournoi, et voici pourquoi :

- le cash-game est une partie infinie. Tant que vous avez de l'argent, vous pouvez jouer. Et n'importe qui peut arriver sur la table à n'importe quelle moment. Ce qui fait que la table ne se vide généralement que très peu ou pas. Ce mode de jeu est dangereux car des fortunes peuvent passer de mains en mains en l'espace de peu de temps. C'est typiquement la situation où il faut savoir dire "stop" quand on a rapporté un joli coup : se lever de table et aller encaisser ses gains. Mais la fièvre du jeu est plus forte qu'il n'y paraît au profane : lorsque l'on se sent "en vaine", la tentation est immense de continuer. Eviter d'être trop cupides...

N'oubliez pas également que chaque personne s'asseyant à table possède un tapis qui est différent du votre, voir TRES différent selon que vous ayez déjà beaucoup perdu ou beaucoup gagné. Cela implique que vous serez puissant ou faible comparé à lui dès qu'il arrive, cela implique aussi que vous connaissez (un peu) le style de jeu de vos adversaires à table mais pas encore le sien, et que donc vous devez intégrer ce nouveau facteur à votre stratégie de jeu

- le sit-and-go est une formule sympathique à mi-chemin entre le cash-game et le tournoi. Vous arrivez à table tous ensemble avec un même tapis. Chaque joueur ayant son tapis à 0 est éliminé et il n'est pas remplacé.

Suivant les règles pré-établies à la base, les gains sont réparties entre les 4 ou 3 premiers joueurs de la table, OU on peut choisir d'emblée un "Winner Takes It All" et là ce sera le dernier joueur à table qui remportera les gains.

- le tournoi est la voie royale pour apprendre : de 6 à des milliers de joueurs, de quelques heures à des journées entières, vous affronterez de nombreux joueurs, en changeant de tables au cours du tournoi, afin d'accéder aux "tables finales".

Généralement, les X ères places sont "payées". Si vous arrivez à l'un de ces places, on dit alors de vous que vous êtes "in the money", bref que vous allez palper...

Ce qu'il faut savoir, c'est que tout est indiqué sur écran géant : nombre de joueurs en cours, taille des blinds, durée restante dans ce niveau de blind et surtout... le tapis moyen.
Si vous êtes au dessus du tapis moyen : tout roule
Si vous êtes en dessous, ça craint pour vous et la fin sera très proche si vous ne vous bougez pas...

Sachez également que vous partez avec un tapis de base de "X jetons" et qu'il ne grossira qu'avec les jetons des adversaires. Il y a des tournois avec X "recave(s)" (vous payez pour revenir avec un nouveau tapis), mais je ne vous les conseille pas pour débuter.

L'idée c'est de conquérir, jetons par jetons, les tapis de vos adversaires pour avancer dans la structure du tournoi, passant de tables en tables en adaptant votre stratégie de jeu (plus ou moins aggressive) en fonction de votre avancée, afin d'arriver à la table finale où vous trouverez vos 10 adversaires pour le podium.

Je vous souhaite à tous un jour de connaître l'adrénaline et la tension d'un "Head's Up" où vous serez en tête-à-tête avec votre adversaire, où chacune de vos décisions pourra vous faire basculer vers le titre, ou la place du second...

Nota Bene : pour vous "faire la main", il existe des "FreeRolls" qui sont des tournois où l'inscription est GRATUITE, en ligne ou IRL (In Real Life). Bien souvent, ce que vous gagnerez sera un billet d'entrée, frais payés, pour un véritable tournoi bien mieux dotés, mais il y a également parfois des gains (jamais bien élevés cependant, et quoi de plus normal !).
Méfiez-vous cependant : le FreeRoll est typiquement une partie "sans enjeu" et cela entraine d'énormes dérives, vous verrez quasimment les 3/4 des joueurs faire "tapis" d'entrée afin de prendre la tête dès les 1ers tours.

Ce qui nous amène au point suivant... 

SI VOUS NE VOULEZ PAS JOUER AVEC DE L'ARGENT

C'est tout à fait légitime et tout à fait possible.

Néanmoins, sachez que vous comprendrez rapidement qu'il est IMPOSSIBLE de jouer sérieusement au Poker sans enjeu.
Il en va de la nature même du Poker que de réclamer un enjeu car toute décision au Poker implique une prise de risques plus ou moins calculée.
Or, sans enjeu, pas de prise de risques et donc cela devient du grand n'importe quoi.
Typiquement, vous verrez vos adversaires faire "tapis" à gogo, au petit bonheur la chance, car il n'y aura aucune conséquence pour eux, et surtout il n'y a rien à remporter.

Solution : voici ce que j'ai mis en place avec mes amis, afin de pouvoir jouer avec eux sereinement, sans avoir de problème de conscience parce que j'aurais "pris" l'argent d'un copain, ou qu'inversement untel m'a plumé littéralement.

JOUEZ AVEC DES TICKETS A GRATTER

Si chaque joueur de la table ramène pour 2€ de tickets à gratter, vous en faites un "pot" qui peut être divisé comme suit : 50% au 1er, 35% au 2nd, 15% au 3ème (voir 40/30/20/10 si vous souhaitez donner au 4ème également).
Le grattage implique une continuité dans l'esprit du "jeu" et amène un petit frisson supplémentaire. Il apporte un enjeu concret à la partie et il obligera quasi naturellement les joueurs à apporter de la réflexion et de la stratégie à leur jeu. 

2 choses optionnelles :

- en cas de gain au grattage, le ou les joueur(s) gagnant partage(nt) avec tout le monde ou paye(nt) les pizza à la prochaine partie ! 
-  vous pouvez mettre en place un "Winner Takes It All" et le joueur remportant tous les jetons aura tous les tickets à gratter, cela évite d'avoir le 3ème qui gagne au grattage alors que le 1er ne gagne rien...

Dans le prochain article, des vidéos en ligne pour apprendre très rapidement le Poker !

Publié dans Poker

Commenter cet article