Un peu de recul dans un monde de brute

Publié le par Sam

(ndlr : notez que j'ai tenté la contrepétrie ;p)

Quelques extraits d'un article de Pierre Lellouche paru sur l'édition électronique du Monde du 09/08. Comme le dit la formule consacrée, je vous en publie les bonnes lignes :

"Jamais dans l'histoire, depuis la seconde guerre mondiale, le monde n'avait connu pareille accumulation de crises aussi graves : Corée du Nord, Inde/Pakistan, Israël/Iran, sans oublier l'Irak, l'Afghanistan, le Darfour et bien d'autres conflits non résolus, des Balkans au Caucase, en passant par la Côte d'Ivoire. Si l'on ajoute à cela la véritable guerre économique qui se déroule pour l'accès aux matières premières, avec l'émergence de la Chine et de l'Inde, et un baril de pétrole qui atteint les 80 dollars, on prend la mesure de la véritable poudrière sur laquelle nous sommes tous assis."

La conclusion de l'article est discutable, tout comme certains détails sont exagérés/négligés. Mais c'est un joli cri d'alarme qu'il nous a poussé là notre député national.

Bien loin de tous les démagos, bien-pensants et autres cyniques que j'ai pu lire ces derniers temps sur les sujets d'actualité...

Allez, on va le taxer de déclinologue. C'est la mode.


Dans le même esprit, l'édito du jour du Monde vient de tomber. C'est encore une fois très (trop ?) creux. On constate, on constate et on ne propose rien. On n'anticipe pas. J'aurais sans doute pu l'écrire...
Intitulé "Menaces et défis", on aurait préféré qu'il mette un peu moins l'accent sur les 1ères, qu'on connait déjà très bien, et un peu plus sur les 2nds, qui restent l'enjeu majeur, avec 0 solution à l'heure actuelle...

Au fait, les attentats déjoués d'hier auraient été préparés dans l'optique d'utilisation de produits explosifs sous forme liquide. Avec un flash d'appareil photo et/ou des batteries de lecteur mp3 comme détonateur...

Moralité : Bientôt vous voyagerez à poil, et tant pis pour les mélomanes, les artistes, les joueurs, les femmes enceintes... (bah oui, quelque fois qu'elle soit une mule avec une bombe en fait...)
D'ici-là qu'ils nous fassent pisser dans un bocal pour vérifier que c'est pas de la nitroglycérine...

Je vous le dis : ça va chier des bulles (ah non, merde... Ca explose aussi...)

Commenter cet article