La Momie 3

Publié le par Sam

Ca faisait bien longtemps que je n'étais pas allé au Cinéma, car comme certains d'entre-vous le savent : le Cinéma et moi, c'est pas ça ! (le lieu, pas le 7ème Art je précise...)

Payer 9€ pour se faire emmerder par une bande de jeunes qui veulent juste faire chier le monde parce que le film "est trop long" ou n'est pas à la hauteur de leurs espérances (pas assez de rap et/ou de cul vraisemblablement), c'est pas juste un préjugé : c'est du vécu ! (notamment durant le "Seigneur des Anneaux"...)

Bref, hors de question de payer 9€ et subir le manque de civisme chronique de certains membres de mon espèce...

Et pourtant...

Depuis que j'ai découvert mon cinéma de quartier à 5€, tout miteux, je reprends goût...
C'est sûr, c'est pas le Multiplex avec Dolby 8.1 THX avec copie numérique du film et VO en bonus...

Mais c'est déjà ça...

Alors pour le coup j'ai été voir "La Momie 3, La Malédiction de l'Empereur".



Mes impressions ?

Un bon petit film, bien sympathique. Dans la droite lignée des deux premiers.
Bien-sûr, il ne faut pas s'attendre (comme beaucoup à ma grande surprise) à un film d'horreur.
On est dans le film d'aventure kitch et même comique à mi-chemin entre "Indiana Jones" et "Austin Powers".

Si vous vous attendez à quoique ce soit d'autre, passez votre chemin...

Mais pour 5€, je me suis bien marré. C'est divertissant et plaisant.
Les effets spéciaux ne cassent pas des briques mais ils sont présents, et ce n'est pas parce que c'est du "déjà vu" que ça n'en est pas moins bien produit et exécuté.

Au niveau du casting, on ne change pas une équipe qui marche. On retrouve toujours le fameux O'connell et sa belle (maintenant théoriquement rangés et vivant la vie de châtelains) et son frère. A noter l'apparition du fils de Rick O'connell marchant dans les droites lignes de son père (mieux réussi que le fils d'Indiana Jones, je trouve...).

R.A.S. donc.
Si vous ne savez pas quoi faire, allez le voir.
Sinon, attendez une sortie en DVD et prenez le coffret des 3 pour Noël ;)

Publié dans Cinéma

Commenter cet article