Marre des cons en transport en commun

Publié le par Sam

Bon, le développement durable c'est bien gentil tout ça, tout ça...
Et donc, une des solutions bien évidemment mis en avant, ce sont les transports en commun.

Mais l'Homme s'évertue à transfigurer ses propres créations les plus nobles en de perverses utilisations :

- Poussette ===> à partir de 3 poussettes, ça devient ingérable (jamais entendu du portage pour les BB ?)
- Email ===> Spam & Phishing
- Walkman ===> Musique à fond (explosion des tympans + nuisance sonore pour l'entourage)
- GSM ====> Conversations téléphoniques dans les transports en commun
- etc etc etc

Et le petit dernier, une sorte de mixte : les téléphones portables avec lecteur mp3 et main libre.

Une horreur. Une erreur !

Y a pas d'autres mots quand un pauvre type fait profiter du dernier tube de Diam's aux 15 autres passagers du bus, le tout complètement à fond sur des hauts-parleurs rikiki, ce qui donne une sorte de bouillie infâme (déjà que l'original est pas très digeste...).

C'est devenu un calvaire, je n'arrive plus à prendre un Bus/Métro/TGV/Tram sans qu'il y ait un énergumène sans gène de ce style.

J'avais opté pour un brouilleur de GSM suite à de nombreux cas d'emmerdeurs professionnels en TGV 1ère classe. J'admets qu'il peut être amusant de surprendre un passager mater un Divx porno sur son ordi portable, moins drôle quand il tape son dernier rapport à toute vitesse, mais ça devient carrément agaçant s'il tape la discute avec sa nana sur ses préférences culinaires.

Et si vous avez le malheur, comme ça m'arrive de plus en plus souvent, de tomber sur le crétin de service qui fout du R'n'B à fond sur hauts-parleurs, c'est la totale...

Je cherche désespérément n'importe quoi, le moindre gadget, le plus petit truc capable de brouiller/bloquer/saboter leur putain de mini-sono.

(et me dites pas "achète un lecteur mp3 avec des écouteurs intra-auriculaires". Ya  des fois, où l'on ne veut pas ou l'on ne peut pas...)

Publié dans Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article